1/52 Un défi : "La lettre non écrite"

Publié le par Imaginath

1/52 Un défi : "La lettre non écrite"

Cette semaine les défis sont en lien avec le passé. Pour être honnête, le thème m'a d'abord fait peur car justement je suis en pleine tentative d'aller de l'avant et donc d'éviter de regarder derrière moi du côté personnel.

Pour ne pas me brûler les ailes j'ai décidé de relever le défi de "La lettre oubliée" ! Cette lettre ne sera pas adressée à un membre de ma famille, trop compliqué pour moi, dans la mesure où j'ai coupé les ponts avec mon père depuis quelques mois et que c'est toujours compliqué. Les autres membres de ma famille, je n'ai rien de bien concret à leur écrire, je suis quelqu'un d'entier donc quand j'ai quelque chose à dire, je n'attends pas de l'écrire. Je pourrai aussi choisir la lettre bateau à mon chéri, mon homme, mon double, LUI quoi mais non, ce ne serait qu'un étalage de mièvreries du genre : "Elle est bonne ta quiche amour.... Mon coeur passe moi la salade... " Merci Anaïs au passage pour ses paroles ancrées en moi comme un hymne à l'amour !

En ce malheureux 7 janvier 2016, j'ai décidé d'écrire cette lettre en forme d'hommage à ceux qui nous ont quitté par la barbarie de ces êtres dépourvus d'humanité, ceux que l'on appelle des terroristes mais qui, pour moi, sont des choses sans nom, sans âme et sans humanité. Je n'ai jamais eu l'occasion de m'exprimer sur ces tragiques événements qui ont frappé notre pays, notre culture et nos semblables en cette foutue année 2015.

Je ne sais pas à qui j'adresse cette lettre, je ne sais même pas si celle-ci entrera dans les défis d'Agoaye mais j'avais envie de l'écrire.

A vous les barbares, je voudrais dire combien je vous hais, combien je suis mal de savoir que vous avez peut être croisé, frôlé mes enfants ou moi-même sur le quai d'une gare, que peut être je vous ai adressé un sourire, parce que moi, dans le train ou le métro il m'arrive de sourire à quelqu'un pour voir si l'on me rend le sourire.

A vous les barbares, je voudrais dire combien je plains vos parents, vos frères et soeurs que vous avez indirectement impliqués dans vos horreurs. Je pense à vos parents qui souffrent d'avoir enfanter des monstres de votre espèce.

A vous les barbares, je voudrais dire combien j'aimerais que vous laissiez nos jeunes tranquilles et que vous arrêtiez de les endoctriner dans vos délires sans nom. Je voudrais pouvoir laisser mes enfants se promener dans la rue sans qu'ils risquent de tomber sur un être d'apparence humaine mais cachant des volontés inhumaines.

A vous les barbares, je voudrais dire combien je vous en veux d'avoir ôter la vie à tant d'innocent qui ne voulaient que dessiner, protéger, travailler, boire, danser et rire enfin VIVRE tout simplement. Je pense qu'il ne faut pas aimer la VIE pour parvenir à l'ôter de la sorte.

A vous les barbares, je voudrais dire combien je vomis de vous entendre prôner vos ignominies sous couvert d'une religion qui n'est en fait que la vôtre mais certainement pas celle dont vous vous gargarisez pour légitimer vos agissements.

A vous les barbares, je voudrais dire combien la vie est belle et joyeuse, combien la danse et la musique apaisent les coeurs et apportent la joie, combien le dessin est libérateur de tous les maux, combien la douceur de vivre est agréable.

A vous les barbares, je voudrais dire combien je vais essayer d'oublier cette année que vous avez si bien pourrie. Et continuer de vivre, de rire, de danser, et même de boire un peu.... Comme un pied de nez à tout ce qui vous donne la nausée !

Je terminerai mon hommage pour vous dire à vous les barbares que NON les victimes de vos actes ne sont pas morts pour rien. Ils sont morts en héros parce qu'ils aimaient la vie et s'amuser, le paradis leur est ouvert. En revanche, vous les barbares, je pense que les portes de l'enfer ne vous seront même pas destinées tellement vous n'êtes RIEN !

#defiouecrit2016

Nathalie

Quelques coquelicots pour vous, par-delà les cieux !

Quelques coquelicots pour vous, par-delà les cieux !

Publié dans Mes Ecrits

Commenter cet article

Nath. 16/01/2016 22:16

Coucou !
Sans le savoir, nous avons dit la même chose, elle était dans ma tête mais je ne l'avais pas encore couchée sur papier ou sur clavier.

J'aime beaucoup la tienne avec Indo en trame de fond... Juste superbe.
Merci de ton partage
Bisous
Nath

(Je ne sais pas si j'ai coché "emailer" mes abonnés sur celui ci ? Peut être un oubli de ma part....)

sylvie barbera 16/01/2016 22:21

je pense qu'on a été beaucoup à être touchés dans nos chairs ... ou peur d'être touchés via nos êtres chers.
Pour ton blog, j'ai déjà reçu une ou deux news. Mais je n'ai pas celui des photos, je vais regarder les liens sur ton blog. Euh non, je suis fatiguée. Si tu peux me donner le lien direct de Imaginath, ça me faciliterait la chose !
A très vite !

sylvie barbera 16/01/2016 22:08

tiens....
ça c'est ma lettre... que j'ai publiée en décembre.

"Chairs (à) Daesh,

Le 13 novembre dernier, j'étais derrière mon téléviseur. Tu as rempli une infime partie de ta mission: me pétrifier de peur en assassinant 130 de mes compatriotes.
J'ai tremblé pour les enfants de ces mères, de ces pères, pour les amis de leurs amis. J'ai pleuré avec tout mon pays.
Tu te réjouis certainement de ces quelques lignes, mais ... non attends, lis bien ce qui suit ...

Aujourd'hui Daesh, je prends le train pour notre belle capitale qu'est Paris.
Ce soir, je vais me taper une bonne bière avant d'aller rejoindre une bande de fous furieux avec qui je vais chanter, danser, hurler, devant notre plus grand groupe de rock français.

Ce soir Daesh, c'est un concert très très privé, tu n'as pas le droit de t'inviter.
Nous allons communier tous ensemble comme à chaque fois que nos idoles nous font le plaisir de jouer pour nous.

Si ce soir Daesh, tu venais à m'ôter la vie, voire celle d'un de mes amis de concert juste parce que nous aimons la folie et la vie, sache que nous irions, NOUS, au Paradis. J'aurais le privilège de partir en faisant ce que j'aime et entourée d'amour. Je laisserais donc une image pleine de vie et d'espoir aux gens qui m'aiment. Je veux bien mourir comme cela plutôt qu'à 100 ans en ayant enterré les miens.
Sache également que nous avons des enfants, et pour certains des petits enfants, et qu'ils prendront notre relève, un jour ou l'autre. En vivant à fond comme nous aurons vécu la vie qui nous a été offerte.
Personnellement, le dossier d'engagement dans l'armée de mon fils est sur le meuble Ikea, à gauche de la télévision.
Cette même télévision où ensemble nous avons vu le départ de tes recrues pour l'Enfer, le 13 novembre.

Aujourd'hui, je me rends à Paris. Je vais prendre le train, le métro, boire un coup à une terrasse, être habillée de façon provocante dans la rue, je vais m'amuser, vivre à fond, et pour vivre ce moment unique, je vais parcourir 1200 km en 24 heures.
Alors tu sais quoi Daesh?
... Même plus peur! "

(je n'ai pas reçu de news pour cet article il me semble)
Bises Nath :)

Ophelie (L'Ecarpulte) 16/01/2016 00:44

Une lettre poignante et emouvante remplie d'humanité...
Un grand merci pour cette pensée humaine...

Agoaye 15/01/2016 18:05

Difficile pour moi de commenter sur ce thème. Mais je t'ai lue :)

elisabeth 12/01/2016 10:31

une lettre poignante qui reflète les sentiments de bcp
elle a sa place ici, et je te donne mon vote :)

Nath. 12/01/2016 11:15

Merci Elisabeth pour ton message, j'avoue avoir hésité mais finalement je ne regrette pas...
Belle journée
Nath

La vision d'Emma 11/01/2016 20:50

Très intéressant d'avoir choisi ce thème pour ta lettre.
C'est plein d'émotions et c'est très vrai. J'adore. ça a tout à fait sa place dans le défi ne t'en fais pas pour ça ^^ d'ailleurs je t'adresse mon vote de cette semaine :)

Nath. 11/01/2016 20:59

Merci beaucoup pour tes compliments et pour ton vote, j'avoue que j'avais un peu peur du "hors sujet"....
Bonne soirée

Lencrebleue 11/01/2016 00:05

Bonjour, j'ai trouvé qu'adresser une lettre à ces terroristes qui sont mort en martyr est une excellente idée. Je n'y aurais jamais pensé, bravo à toi d'avoir trouvé les mots justes.

Nath. 11/01/2016 21:00

Merci pour ton message, j'avais envie de leur crier ce que j'avais sur le coeur.... Bonne soirée.

Melle Bulle 07/01/2016 20:01

Ces hommes ont perdu leur humanité ... J'avoue parfois ne pas savoir s'il faut les plaindre ou les haïr ... Ou autre chose ... C'est tellement au-delà de tout entendement ...
J'espère que 2016 sera une année sous le signe de la vie, de l'amour et de la culture !
Merci pour cette lettre qui fait du bien, en ce jour anniversaire si triste.

Nath. 11/01/2016 21:00

Merci pour ton commentaire, et ravie si cette lettre peut avoir fait du bien.
Belle soirée.

Lou Lockwood 07/01/2016 12:46

Ta lettre me touche beaucoup, je ne suis pas francaise mais mon coeur a saigné lors de ces attentats. Ma soeur habite dans le 11e, et ça me rend malade de me dire qu'elle peut se faire tuer sans raison en pleine rue... Il ne faut vraiment posséder aucune humanité pour commettre des actes aussi atroces et gratuits.
Célébrons la vie, chaque jour!

Nath. 11/01/2016 21:02

Merci pour ton commentaire, oui célèbrons la vie... Je suis moi, tout près de Paris, et j'ai vécu ces moments comme une peur immense du lendemain, alors j'ai pris plaisir à cracher un peu mon venin ou ce que j'avais sur le coeur par le biais de cette lettre du défi !
Bonne soirée et à bientôt!