Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !

Publié le par Imaginath

15 ans aujourd'hui, punaise 15 ans quoi ! Je prends un premier coup de vieux là maintenant ! Et j'en prendrai un autre le 13 juin quand ton frère atteindra sa majorité !

Voici notre histoire, je la partage avec vous !

25 décembre 2000 : Noël chez Pépé et Mémé, j'annonce que nous sommes prêts à accueillir une petite soeur ou un petit frère à Maxime qui vient de fêter ses 18 mois. Quand on sait que nous avons mis 4 ans pour que Maxime entre dans notre vie, on se dit que l'on va s'y prendre tôt pour que la différence d'âge ne soit pas, elle, trop importante !

25 décembre au soir : J'avale ma dernière pilule et nous laissons faire la nature, comme nous l'avons toujours fait même si parfois elle a été longue à se décider.

Début janvier, je pars avec mon amie et collègue Anabelle voir les 10 commandements, les maris gardent les garçons et nous les filles partons pour une virée à Paris... Petit bémol, j'y vais en charentaise car j'ai depuis quelques semaines un hallux valgux qui me fait souffrir le martyr. Le lendemain du spectacle je rentre à la clinique pour me faire opérer du pied donc. Quelques jours plus tard, je suis rentrée et arrêtée pour un mois. Le mois de janvier s'écoule tranquillement, je m'occupe de Max, tout content d'avoir maman à la maison et de ne plus aller chez la nounou ! 

15 janvier 2001 : Pas de nouvelle des anglais, ils ne sont jamais très ponctuels, je ne m'inquiète pas... Je n'en parle même pas à mon chéri, j'ai peur d'être déçue et je me dis que c'est trop tôt !

7 février 2001 : Je n'y tiens plus, trois semaines que je patiente en silence, trois semaines quoi ! La pharmacie est juste en dessous de l'appartement, je descends, j'achète un test, je remonte, je fonce aux toilettes et j'attends...J'attends ce putain de trait bleu qui finit par apparaître après 15 interminables minutes secondes (Rho) ! Je prends Maxime sous le bras et je redescend à la pharmacie (oui j'ai mal au pied mais je m'en fous !). J'achète un doudou, une tétine, et un anneau de dentition bleu. Je remonte à l'appartement je fais un joli paquet cadeau, je m'assois sur le canapé, je contemple mon bidon et j'attends le retour de l'homme !!! 

Il passe la porte, enlève ses chaussures, et là Maxime lui donne le petit paquet emballé sans comprendre le pauvre loulou, à 19 mois lol il croit que c'est l'anniversaire de Papa ! Papa s'assoit sur le fauteuil, ouvre le cadeau, me regarde interloqué et me dit : Déjà ? Euh oui déjà c'est exactement ce que j'ai pensé aussi.... Il est super content et ce soir là je crois bien que nous nous sommes octroyés un MacDo (Wow) !

Le weekend suivant il est temps de l'annoncer aux plus proches et aux grands parents qui sont tous très heureux pour nous.

Vers la fin du mois de février, j'apprends que j'accoucherai le 7 novembre (aouch un scorpion ça promet !) 

Le 11 septembre 2001, je serai devant la télé en ce maudit jour en me demandant dans quel monde je vais faire naître ma fille en voyant ces avions foncer dans les tours en direct. Le canapé d'angle était noir, Maxime portait son pull Bambi et jouait avec son Oui-Oui, moi j'avais posé les mains sur mon ventre et j'avais laissé couler mes larmes, discrètement pour ne pas inquiéter Maxime.

Grossesse parfaite ! Papa qui a UN SEUL jour de RTT dans cette année 2001, le pose le 29 octobre 2001... Et c'est ce jour là à 8 heures du matin que tu te décides à déclencher la sonnette d'alarme... Accouchement normal sous péridurale... 

A partir de là, ma petite poulette, je vais m'adresser à toi puisque tu es désormais dans nos vies, à l'air libre et non plus enfermée dans mon bidon ! 

Il est 18h20 quand tu découvres le monde, mais l'inquiétude laisse place à la joie, tu ne cries pas, tu es blanche, une odeur acre se dégage de la salle d'accouchement, papa me prend la main, et moi je lui écrase les doigts. Que se passe-t-il ? On t'emmène et on demande à Papa de suivre la sage femme. Moi on me recoud car on m'avait annoncé 3kg300, tu en pesais en fait 4kg530, ouille ouille ouille ! Les heures passent, je ne sais pas ce qu'ils te font, on ne me dit rien, je me retrouve dans une chambre blanche, pas dans Ma chambre. Papa me rejoint de temps à autre mais ne sait pas plus me dire ce qu'il se passe. Il est 22 h 30 quand l'infirmière pousse la porte avec une couveuse et toi, à l'intérieur. Je ne comprends pas, tu fais plus de 4 kg et tu es en couveuse, on m'avait dit que c'était pour les prématurés... Quelle connerie. 

La sage femme nous explique que nous allons pouvoir te prendre et t'embrasser quelques instants mais qu'il faudra te remettre en couveuse car ta première prise de sang est mauvaise et ils doivent mettre en place une antibiothérapie. Tu as un proteus mirabilis, qui est dû soit à une infection urinaire sur moi passée inaperçue, soit parce que ce proteus traînait sur la table de travail ? Nous ne le saurons jamais !

Voici la seule photo que nous avons pu prendre juste après l'accouchement, dans les bras de Papa encore habillé de la charlotte et de la blouse !

Nous ne comprenons pas tout le jargon médical, ce que nous comprenons c'est que cela peut être assez grave et que tu dois être sous couveuse et sous antibiotique en intraveineuse pendant deux jours. Et que si le 31 octobre, le proteus n'est pas vaincu, il faudra te transférer au CHU en néonatalogie, service à la pointe de la technologie équipé pour ce genre de problèmes.

Je dormirai deux nuits dans cette clinique et au matin du 31 quand on m'annonce qu'une ambulance est en route pour t'emmener au CHU, je signerai à la minute où on me l'annonce une décharge pour sortir ! Ne pas rester là sans toi ! Etre au moins avec Maxime qui ne comprend pas tout mais qui n'a pas eu le droit de voir sa petite soeur qu'il attendait tant... Il aura fallu toute la patience de Papa pour lui expliquer que Méline était un peu malade mais qu'il aurait bientôt le droit de te voir.

Les jours suivant seront je crois les plus horribles que j'aie vécus jusqu'à maintenant... Tu auras des examens de sang chaque jour, une ponction lombaire qui m'arrachera des larmes tellement l'aiguille semble énorme par rapport à ton petit dos, tu auras aussi des scanners, irm, et chaque soir un examen pour voir si ton petit cerveau n'est pas atteint par cet horrible virus !

L'attente durera 10 jours, 10 jours pendant lesquels, nous naviguerons entre l'appartement pour Maxime et l'hôpital pour toi, pour te donner ton bain et ton dernier biberon... Tu vas mieux mais le résultat de la ponction lombaire sera long à venir, ils en referont plusieurs pour être sûrs !

9 novembre 2001 : Dans la soirée, le téléphone sonne. Je décroche et entend à l'autre bout la voix du pédiatre qui ne te quitte quasiment pas depuis 10 jours. Il m'annonce que toutes les analyses sont terminées, que le virus est vaincu, que tu n'auras pas de séquelles dans ta vie future, que les antibiotiques ont été administrées dès le début et que c'est ce qui t'as sauvée. Je le remercie, je raccroche et je pleure, je pleure, je pleure... J'ai les yeux gonflés d'avoir pleuré ces 10 derniers jours mais je pleure encore... Papa blêmit, il s'attend au pire et me presse. Je lui souris et lui dit : c'est fini elle est sauvée, on peut aller la chercher après demain, elle aura le droit de sortir... 

11 novembre 2001 (11/11/01) :   Ca y est tu es née une seconde fois mais cette fois c'est bien réaliste, tu es avec nous dans la voiture et nous rentrons à la maison ! Ton frère qui ne t'avais vu qu'à travers les vitres du service de neonat est fou de joie, il dit à tout le monde qu'il a une petite sœur et te couvre de baisers, il te veut près de lui, veut te donner ses gâteaux, ou son bibi et t'apporte des tonnes de peluches à longueur de temps ! Enfin la vie à quatre peut commencer !

Sur cette photo tout y est, les peluches qu'il t'apporte, sa formule 1 et sa couverture bleue pour ne pas que tu prennes froid : 

Dans la foulée de ce difficile moment, je déciderai que je ne retournerai pas travailler à la fin de mon congé maternité, mais que je resterai 3 ans auprès de vous et que je profiterai de chaque instant qui m'était donné. Je ne l'ai jamais regretté et je ne le regretterai jamais... J'ai adoré ces 3 années où vous étiez ma seule source de préoccupation, le centre de mon monde ! Alors même si les temps furent difficiles, nous avons papa et moi profité de vous et de notre vie en général.

Papa t'a appris à marcher, à être propre et pour être honnête ce partage des tâches m'a bien arrangée car j'avais plusieurs fois essayé mais je n'avais pas trop de patience pour cela, d'autant que tu étais une petite fainéante et que tu n'as daigné mettre un pied devant l'autre que vers 19 mois ! 

Puis l'école est arrivée, puis nous avons acheté notre maison, où tu as eu ta chambre, d'abord avec ton frère qui ne voulait pas te quitter, puis seul quand il est parvenu à se faire une raison et dormir seul dans sa chambre. 

Une scolarité en primaire sans accroc si ce n'est les bavardages et un mot dans le carnet qui m'a fait rencontré ma meilleure amie, ta maîtresse ! Ce mot disait : Madame, votre fille se coupe les cheveux en arts plastiques pourrai-je vous rencontrer ? 

Ta petite école : 

Viendra le collège où tu auras une petite période compliquée (hein tu te rappelles lol) ! Tu as grandis ma poulette et moi je vieillis lol !

Moments complices avec Maxime, engueulades, mais toujours ensemble finalement... 

Tu termineras ton année de 3eme avec tes premiers amours aussi, un garçon que je ne connaîtrais que de vue et puis un autre qui viendra même dormir à la maison parce que votre bonheur fait le mien et celui de papa.

Aujourd'hui ma chérie, tu fêtes tes 15 ans ! Tu es devenue une belle jeune fille, courageuse, rieuse, sur qui je peux compter pour tout et surtout pour nos délires, nos chants à tue tête dans la cuisine, nos tirs fictifs ou nos coucous bizarres aux gens que nous croisons en voiture, nos clins d'oeil complices quand papa est en mode ronchon, nos recettes partagées et dégustées aussi. Nos conversations sans fin, toi assise dans la salle de bain, moi au p'tit coin (euh oui c'est comme ça si on veut ok !) Sans oublier nos shootings photo parfois un peu pourris mais qui nous font bien marrer !

Par cet article, je voudrais que tu saches combien je t'aime, même si je ne te le dis pas chaque jour, combien j'ai peur pour toi, combien avec ton frère, vous êtes mes entrailles, mes rêves réalisés, mes bonheurs à venir. Tu m'apportes tant ! Même si parfois on s'engueule, ça ne dure jamais bien longtemps mais il faut que ça sorte quoi ! Finalement une scorpionne c'est pas mal, ça a du caractère, de la réparti et une vivacité d'esprit impressionnante lol !

J'te kiffe ma poulette !

Et putain qu'est ce que t'es belle : 

 

Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !
Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !
Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !

Je termine avec ces photos avec ton frère parce que vous êtes mes plus belles réussites !

 

Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !
Mes écrits : Ma fille, Ton histoire, Notre vie !

Bon anniversaire ma chérie, profites de ta journée, et de tes 15 ans !

Pleins de bisous

Maman

Publié dans Ma p'tite vie !

Commenter cet article

Carine P 01/11/2016 17:31

Quel texte!! C'est vraiment beau tout ce récit... Bon voilà maintenant j'ai la larme à l’œil. Je repense à mes grossesses, mes filles qui grandissent ...
Très bon anniversaire à ta petite puce ;)
Continuez à être complice.
Belle journée!

Danielle 29/10/2016 09:02

Un joyeux anniversaire à cette jolie jeune fille dont nous avons grâce à toi partagé un petit peu sa vie
Merci pour cette jolie histoire vraie tellement touchante On sent vraiment l'amour et la complicité qui vous unit
Bises à partager en quatre car il ne faut pas oublier vos hommes
Les scorpions sont des personnes très belles souvent entières et surprenante aussi mais on les aime

peggy vanderhispallie 29/10/2016 08:39

bonne anniversaire a ta fille, elle est ravissante , tu a bien travailler mdr
bisous

Aurelie4483 29/10/2016 01:06

Très touchant...
Joyeux anniversaire à ta petite... euh grande merveille !!

Gwen Creysson 29/10/2016 00:56

Très jolie "lettre" poignante... J'adore (enfin, sauf les jours entre sa naissance et sa renaissance bien sûr).
Un très joyeux anniversaire à ta fille !

Gold Elie 29/10/2016 00:37

Plus qu'un témoignage, c'est une très jolie déclaration d'amour, à ta fille, à ta famille.

Sylvie 29/10/2016 00:11

merci, bravo, profitez, je vous souhaite tout le bonheur que vous puissiez puiser en chacun des instants que vous passerez ensemble.
Doux baisers.