J'ai vu... Les Grands Esprits d'Olivier Ayache-Vidal

Publié le par Nath (Les Gazouillis de Nathalie)

Trois nouveaux films à découvrir cette semaine, à commencer par celui que j'ai vu ce lundi après-midi : Les Grands Esprits d'Olivier Ayache-Vidal avec entre autres Denis Podalydès de la Comédie Française et Léa Drucker.

La bande annonce m'avait donné envie de le voir, le film me semblait sympa même si le scénario est finalement assez simple.

 

Synopsis : François Foucault, la quarantaine est professeur agrégé de lettres au lycée Henri IV, à Paris. Une suite d’évènements le force à accepter une mutation d’un an dans un collège de banlieue classé REP +. Il redoute le pire. A juste titre.

Mon avis sur le film :

Denis Podalydès est juste magistral ! D'une justesse incroyable dans un rôle qui lui va comme un gant. Et le petit Seydou joué par Abdoulaye Diallo dont c'est le premier rôle est génial dans ce personnage, émouvant et drôle à la fois, même si on a parfois envie de le secouer ! Le cliché banieue / paris donne toute la trame du film, je trouve juste le principal du collège de banlieue peu crédible avec ses manières plus "parisiennes". Les gamins jouent leur propre rôle et ça se voit. Les traits ne sont pas forcés, tout est très naturel. Ce film rappelle également les inégalités qui existent vraiment entre les lycées huppés et pourtant publics et les collèges de ZEP tous aussi publics mais beaucoup moins faciles à intégrer ! Que ce soit pour les profs ou pour les élèves d'ailleurs. Le prof d'Henri IV muté en ZEP où les chances ne sont pas les mêmes au départ et ou la sélection ne se fait pas sur les dossiers mais simplement sur les quartiers va donner de sa personne pour aider ces gamins paumés pour qui l'école n'est qu'une garderie obligatoire.

J'ai beaucoup aimé le fait qu'il essaie de les intéresser à la littérature, à l'histoire aussi avec beaucoup de tact et d'humour ! Ces gamins paumés auraient la chance de s'en sortir si tous les profs de français étaient des Mr Foucault mais ça c'est du cinéma. J'ai également noté que souvent (et c'est aussi comme ça dans la vraie vie) les profs des collèges sont aussi désemparés que leurs élèves, sans moyen pour les pousser vers l'avant... Ils ne peuvent que constater la chute (ou la déchéance comme vous voudrez).

Un joli film à découvrir mais bien sûr je ne vous dévoile pas tout, ce serait dommage, il y a de vrais jolis moments ! Des personnages attendrissants ! Bref j'ai aimé.

Ma note 4/5

Bonne journée

Nathalie

Publié dans Chroniques Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article